AccueilRechercherMembresGroupesFAQS'enregistrerConnexion

 

 Le retour d'une Phoenix. [Nicolas A.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Nombre de messages : 474


MessageSujet: Le retour d'une Phoenix. [Nicolas A.]   Sam 31 Oct - 18:39

*Italike rentrait chez elle après la remise des diplômes et une semaine entière à faire la fête avec ses amis. Enfin sa scolarité avait pris fin. Elle avait à présent le temps de se reposer et de faire le point. Qu'allait-elle faire à présent? Sur son bureau se trouvaient tous les prospectus des différentes universités qui l'avaient accepté... Vu les résultats qu'elle obtint en sortant de Dursmtrang il n'était pas surprenant qu'elle ait réussi à se faire accepter partout. Mais au-dessus de toute la pile se trouvait une lettre qui lui offrait une entrée dans la meilleure université de New-York. Soudain, l'image de sa chambre se brouilla et Italike fut projetée dans les appartements de l'homme de sa vie, Nicolas Anouza, elle avait gardé ce visage ancré dans son coeur, il n'y avait pas un jour auquel elle ne pensait pas à lui. Justement, là était le problème. Elle n'avait que 18 ans et voilà qu'elle savait parfaitement comment serait tracé son avenir. Nicolas, elle, des enfants, une belle maison, peut-être même un chien... Et cette idée qui lui paraissait idillyque auparavant, lui faisait peur à présent. Elle le pris dans ses bras et l'embrassa fougeusement le tirant petit à petit vers elle comme si elle avait peur qu'il puisse disparaître, Nicolas ne manqua pas de la taquiner, puis tendrement l'attira dans son lit. Et ils firent l'amour ressentant, pour lui, la liberté d'être près d'elle à jamais, mais pour elle ce fut comme un aurevoir. Une fin.*

La jeune femme sursauta d'un coup par le brouhaha qui emplissait les rues de Pechtena. Revenir dans ce village lui faisait ressortir des souvenirs enfouis dans sa mémoire. Tout à coup elle se demanda si elle avait vraiment eut raison de revenir, comment allaient-ils réagir? Enfin, surtout comment allait-IL réagir?
Elle s'approcha du chauffeur qui s'occupait de l'emmener du ministère jusqu'au village.

- Thomas, je pense que tu pourras me laisser là. Merci beaucoup. Elle lui donna 10 gallions et sortit. Je me débrouillerais pour retourner au ministère ce soir...

Italike resta plantée là, pendant quelques secondes, bouche bée. Rien n'avait changé! Elle voyait des mini-sorciers courir ici et là. Certains avaient l'uniforme de Durmstrang... Son coeur se mit à battre en voyant une jeune fille arborer l'insigne des Phoenix. Son ancienne maison. Réalisant qu'elle devait avoir l'air stupide ainsi clouée au sol elle décida d'aller faire un tour dans le village.
À présent elle ne pouvait pas ôter le sourire qui était apparu sur son visage, tous les souvenirs lui revenaient. Il n'y en avait pratiquement que des bons.
Elle penserait plus tard à Nicolas, si elle débarquait déjà en mode énorme dépréssion rien n'irait. Elle le savait par expérience!
Cela lui faisait tout drôle d'être là, encore à 20 ans. Certains commerçants la reconnurent, mais elle avait changé la "petite" Ita'. Elle était devenue une vraie femme... En effet, ses cheuveux blonds avaient beaucoup poussé et elle avait pris quelques centimètres de plus, ses traits fins et sa silouhette svelte... Tout en elle dénnotait le changement. Une page tournée. La vie qui poursuivait son cours...

*C'est insensé!* Se dit-elle en voyant un petit groupe de sorciers embêter la jeune Phoenix qu'elle avait repéré quelques instants avant. Maline comme elle l'était elle les pointa de sa baguette et d'un coup sec elle parvint à les faire tous glisser par terre. Ceci fit rire tous les autres camarades et eux, quelque peu perdus par ce que venait de se passer, s'enfuirent bêtement.
Italike en rit de bon coeur, *bien fait pour eux* pensa-t-elle.

Elle regarda sa montre. Encore une heure et elle irait au château pour le voir... Elle s'éloigna de la foule, préférant le calme histoire de s'éclaircir les idées.
Un peu fatiguée de toute cette marche elle décida de s'asseoir sur un banc qui se trouvait sur le sentier mennant au château. Elle se mit à observer le bâtiment... Toujours aussi imposant et magnifique. Toujours aussi magique.
Elle avait tellement de souvenirs, comme si elle avait gardé un souvenir précis de toute sa scolarité. Et à présent... À présent elle revenait ayant obtenu le poste dans la coopération magique internationale au ministère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Nombre de messages : 1251


MessageSujet: Re: Le retour d'une Phoenix. [Nicolas A.]   Sam 31 Oct - 23:12

"Qu'est ce qu'il fait froid!" Pensa le jeune homme en se frottant les mains.

Née en Bulgarie, Nicolas ne s'était jamais vraiment habitué à la rudesse de l'hiver de son pays. Grand frileux, il rêvait à longueur de temps de soleil et de radiateur même s'il appréciait la beauté des paysages hivernaux. Il aurait aimé se mettre en hibernation pour éviter de connaitre le froid mais on ne peut pas tout avoir. Etre sorcier c'est déjà pas mal...

Il ne neigeait pas encore ce qui ne l'empêchait pas de porter une écharpe et une pair de gant. Il ne faudrait pas qu'il tombe malade. C'est donc bien paré qu'il sorti du château dans l'optique d'aller à Pechtena pour retirer une bourse de Galions à Wepstone, la banque des sorciers Bulgare.

Le portail de l'institut passé, il lui restait encore quelques minutes de marche sur un chemin bordé d'arbres actuellement dénudés. C'est donc avec plus de vigueur qu'il entreprit de rejoindre le village sorcier.

Pourtant il n'y arriva jamais. Sur ce sentier trônait un unique banc où était assise une jeune femme au cheveux blonds. Tout en l'observant, son visage se crispa tendit que ses souvenirs le submergèrent.


Flashback

Le soleil venait de se lever quand le jeune directeur ouvrit les yeux. Étrangement, il était seul dans sa chambre. Il s'était attendu à voir Italike, les yeux clos. Pourtant ce n'était pas le cas. Il se redressa pour se mettre assis et essaya tant bien que mal de se souvenir de sa nuit. Et qu'elle nuit. Surement la plus belle de sa vie.

Malgré ces minutes de réflexion, il ne voyait toujours pas pourquoi Italike était absente. Le plus étrange, était que tout ses effets personnels avaient eux aussi disparu. Refoulant son angoisse, il se leva pour aller prendre une douche.

Quelques gouttes d'eau perlaient encore sur sa peau quand il sorti de la salle de bain. Italike n'était toujours pas là. Il aurait pu penser que la sorcière l'aurait rejoint plus tard s'il n'avait pas vu cette lettre. Un simple morceau de parchemin posé sur la table basse. Un simple mot lui disant au revoir...


- Italike... Murmura-t-il.

Son corps ne répondait plus. Tout ses muscles étaient tendus empêchant tout mouvement. Il aurait pu la rejoindre, la prendre dans ses bras mais ce ne fut pas le cas. Malgré les larmes qui lui piquèrent les yeux, la tristesse avait laissé place à la rancœur. Elle l'avait abandonné, il ne pourrait pas l'oublier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Nombre de messages : 474


MessageSujet: Re: Le retour d'une Phoenix. [Nicolas A.]   Dim 1 Nov - 22:19

Alors qu'elle laissait son esprit se reposer, sachant qu'elle devait faire face à Nicolas elle devait avoir les idées plus claires que jamais, elle sentait le froid lui picoter le bout du nez ainsi que ses joues. Comment pourrait-elle l'aborder? Comment elle osait se présenter face à lui après toute la douleur qu'il avait du endurer seul?
Mais en fait elle avait des raisons qui lui paraissaient pour le moins justifiables.
C'est juste qu'elle avait eu peur. Peur de sa réaction, peur qu'il ait pu croire qu'elle ne l'aimait plus... Après deux ans elle ne savait pas vraiment comment elle allait réagir en le voyant. Et comment lui réagirait en la voyant.
Toutes ces questions se bousculaient dans son esprit, et elle sentait plus que jamais un grand noeud à l'estomac.
À ce moment là ce fut comme si le hasard se tourna contre elle, ne lui laissant plus le choix, tout simplement parce qu'elle l'aperçut s'approcher d'un pas détendu, une démarche qui le caractérisait tant... Non, elle n'avait vraiment pas le droit de surgir dans sa vie comme si de rien n'était.
Elle lui devait des explications sincères et claires.

Italike savait qu'il l'avait enfin vue... Ils restèrent là à s'observer longuement sans rien dire. Mais la jeune femme savait que s'il y en avait un qui devait faire le premier pas c'était elle...
Mais elle ne parvenait pas à prononcer son prénom. Il lui fallu quelques secondes pour réaliser que cette fois ce n'était plus un reve, il était vraiment là, à quelques pas d'elle. Ainsi, elle décida de se lever, non sans difficultés, et s'approcha très lentement de lui.

-Nico...

Elle sentait les larmes monter à ses yeux, mais s'étant promis de ne pas pleurer elle lutta de toutes ses forces pour ne pas qu'elles coulent. En s'approchant de lui, elle fut choquée par son regard. Il était vide, comme si il s'était formé une barrière contre elle.
Italike avait peut-etre passé deux ans loin de lui mais elle le connaissait par coeur. Et elle réalisa que le coeur de Nico était enveloppé dans une couche de rancoeur...

- Ça fait tellement longtemps... Tu... Tu n'as pas changé. Lui dit-elle d'un ton qui se voulait détendu mais qui cachait plus d'inquiétude qu'autre chose. Tu as très bonne mine Nicolas. Que diantre pouvait-elle lui dire d'autre?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Nombre de messages : 1251


MessageSujet: Re: Le retour d'une Phoenix. [Nicolas A.]   Dim 1 Nov - 23:48

Ils étaient maintenant face à face. Nicolas, les poings serrés, semblait figé comme un statue, tendis que son ancienne fiancée tentait de montrer un visage détendu. De nombreuses fois, il avait imaginé ces retrouvailles et réfléchit à ce qu'il allait lui dire, pourtant maintenant que la réalité avait rattrapé l'imagination, il était perdu. Ses souvenirs se bousculaient dans sa tête l'empêchant de réfléchir. La colère laissait place à la tristesse vite rattrapé par l'angoisse. Devait il lui pardonner et éviter un affrontement ? Il n'en était surement pas capable... Ils devaient s'expliquer.

Alors que le silence commençait à se faire pensant, Italike engendra la conversation mais celle ci n'eut que pour réponse un rire nerveux. Comment pouvait elle lui dire qu'il avait bonne mine ? Qu'il n'avait pas changé ? Croyait-elle vraiment que le monde s'était figé en son absence. Qu'il l'avait attendu, heureux de sa situation... Le jeune homme ne voulait pas y croire mais c'était le cas. Il avait certes reprit du poil de la bête mais il n'avait pas oublié la sorcière. Loin de là.

Pour essayer de s'expliquer dans le calme, il décida de jouer le même jeu qu'elle.

- Merci. Toi aussi, tu n'as pas changé. Lui dit-il en plongeant son regard dans le sien.

Sur ca, il mentait. Elle avait beaucoup changé. Aujourd'hui une femme, elle était plus belle que jamais. Mais pour le moment, ils devaient s'expliquer. Mettre les choses au clair et essayer de comprendre.

- Ca fait longtemps que tu es ici ? Lui demanda-t-il un léger sourire aux lèvres.

Cette question lui permettait d'en savoir plus sur les raisons du retour de l'ancienne Phœnix. Et de cette façon, sur sa disparition. Il devait savoir même si cela pourrait lui blesser. Peut être pourrait-il reprendre leur vie d'avant, en oubliant ces deux années passées sans elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Nombre de messages : 474


MessageSujet: Re: Le retour d'une Phoenix. [Nicolas A.]   Lun 2 Nov - 13:27

Comme elle l'avait imaginé tous les souvenirs qu'elle avait enfoui au fond de son coeur pour pouvoir continuer à vivre lui revenaient. Depuis son arrivée, le respect qu'elle avait tout de suite ressenti envers lui voulant devenir une aussi bonne magicienne qu'il l'était, jusqu'à sa demande en mariage, leur vie de fiancés... Sans aucun doute Nicolas était l'homme qu'elle avait le plus aimé au monde, celui qui l'avait rendue la plus heureuse, et cela impliquait qu'il ait été l'homme qui l'avait fait souffrir le plus. Elle aurait tant aimé qu'il la prenne dans ses bras... Mais biensûr cela était totalement inconcevable, du moins elle ne l'aurait pas mérité. Elle ne méritait même pas d'ailleurs qu'il daigne à lui adresser la parole en gardant son sang froid.

*Mais vas-y! Gueule! Dis-moi à quel point j'ai été lâche...* Pensa-t-elle en le voyant se tenir tant bien que mal de cet air faussement détendu.

Avait-il retrouvé l'amour depuis son départ? Qu'était-il devenu?
Pendant deux ans elle n'avait cessé de penser à lui, jour pour jour, mais toujours avec un sentiment de refus. Comme si elle ne voulait pas s'avouer que ses sentiments restaient là, toujours aussi forts, bien que rejettés par son esprit, le coeur l'emportait souvent.

- Je viens d'arriver. Je travaille dans le ministère maintenant... Tu sais, je suis partie à New-York pour mes études, j'ai réussi à faire correspondre mes horaires pour passer en une année un diplôme d'auror, en ce moment ils les rendent plus accessibles étant donné tous les incidents.

En effet, dans son université à New-York il y eut plusieurs attaques des mangemorts mais cela se reproduisait sans cesse partout dans le monde.

- J'ai été mutée ici dans le département de coopération magique internationale... Enfait elle avait surtout postulé pour ce poste, désirant revenir et le revoir. Ça m'a tellement manqué...

Elle lui sourit. Ce fut là un sourire sincère qui l'impliquait totalement dans sa phrase.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Nombre de messages : 1251


MessageSujet: Re: Le retour d'une Phoenix. [Nicolas A.]   Sam 7 Nov - 22:01

Cela lui faisait étrange d'entendre l'ancienne phœnix lui dire ce qu'elle était devenu. Elle était une sorcière libre et ce n'est pas l'absence de Nicolas qui aurait mit sa vie sur pause surtout qu'elle l'avait quitté pour construire son avenir comme lui avait expliqué sa dernière lettre. Et même lui, de son coté, ne c'était pas arrêté de vivre pour autant. Et en deux ans, ils s'en étaient passé des choses. La plus marquante fut la bataille sanglante contre Vous-Savez-Qui qui se déroula dans l'enceinte du château. L'année qui suivit fut marqué par son acharnement à remettre l'institut sur pied qui fut tout aussi anéantit que la politique du pays. Depuis, il dirige de nouveau Durmstrang comme il l'avait toujours fait.

En ce qui concerne sa vie privée, elle contrastait fortement avec sa vie professionnelle qui, durant ses dernières années, fut proche de zéro. Il avait tenté, par plusieurs fois, de retrouver une certaine situation sentimentale mais ses nombreuses tentatives furent plus de l'ordre de l'échec que de la réussite. Fort heureusement, il avait apprit à vivre avec le vide qu'Italike avait laissé, et souriait plus qu'il n'y repensait. Peut être était ce un signe de guérison ? Mais la venu de son ancienne fiancée avait mit à terre tout ses espoirs de rémission. Et malgré indifférence qu'il tentait de montrer, il était perdu et meurtri. Même plus qu'il y croyait...

D'un pas lent, il s'avança vers le banc derrière la jeune femme et s'y assit.

- C'est bien. Tu as réussi. Dit-il fier d'elle sans plus de volonté. Tu m'excuseras d'être aussi direct mais... Tu as pensé à moi ? Ou du moins à nous ? Tu ne m'as laissé qu'une lettre... Rien de plus. Et depuis, je n'ai eu aucune nouvelle de toi.

Ca avait au moins le mérite d'être clair. Dans tout les cas, il accepterai sa réponse. Il ne s'obstinera pas. Et puis, lui même ne savait ce qu'il voulait. Espérait-il reprendre son ancienne vie avec la sorcière ou au contraire oublier ses sentiments pour éviter que l'histoire se reproduise encore une fois.

Son regard plongé dans le sien attendait une réponse. Quelques mots qui à eux seuls décideraient de son avenir... Quel qu'il soit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Nombre de messages : 474


MessageSujet: Re: Le retour d'une Phoenix. [Nicolas A.]   Lun 9 Nov - 22:05

Dans l'esprit de la jeune femme défilaient des images de son départ et de son installation à New York, une ville qu'elle n'avait jamais visitée, elle se souvint de l'acceuil parfait, des gens qui voyaient en elle une grande promesse sortant de l'école de sorecellerie de Bulgarie. Elle pensa que les gens auraient été plus réticents à son arrivée. Mais son dossier scolaire, ainsi que l'image peu funèbre, comme eux imaginaient que les étudiants de cette école l'étaient, rendirent l'ambiance bien plus chaleureuse.
Très vite un groupe constitué de sorciers venant de tous les coins du monde la prirent sous leur aile. Elle s'installa dans un appartement avec trois d'entre eux, dont deux étaient des hommes. Il y avait une superbe ambiance entre tous, malgré leur différences chacun apportait son grain d'originalité, ceci les rendait incroyablement proches. Sans nul doute elle avait passé deux années à s'éclater, bien que les études occupaient une grande partie de son temps, n'ayant jamais eu de grandes difficultés dans la matière elle ne s'empêchait pas de faire souvent la fête. Vers la fin de sa première année elle rencontra un jeune homme dans la boîte oú elle travaillait, celui-ci était un ami de Ricky, l'un de ses collocataires, et il viendrait s'installer pour six mois à l'appartement. Ce ne fut pas le coup de foudre, loin de là, à cette période Italike ne voulait se réserver à aucun homme ayant besoin de liberté. Elle flirait de tous les côtés mais gardait ses principes à la règle sans commettre des pures indescences. Ce fut très dur pour elle de ne plus penser à Nicolas.
Ce dit nouvel arrivant s'appellait Mike Newel, il était grand, blond, à l'allure sportive et au charme incroyable... Et Italike remarqua vite qu'il ne se ressemblait en rien à Nicolas - à cette époque elle ne pouvait s'empêcher de les comparer tous à lui - mais elle ne put s'empêcher un soir, rentrés de soirée et ayant bien bu, de coucher avec lui. Au début ils prirent cela pour de la rigolade mais elle adapta son style bohème et décontracté, fumait des pétards, ne manquait pas de toper quelques rails lorsque l'occasion se présentait... Et ce fut d'ailleurs là le problème: l'occasion se présenta bien trop souvent. Le jour où Italike réalisa qu'elle ressentait le manque de la drogue fut comme une grande gifle et mis un terme à tous ces plaisirs artificiels ainsi qu'à sa relation avec Mike qui avait tourné dans le malsain. Lui prennait de plus en plus des airs hautains se permettant de l'engueuler. Biensûr, il ne mit jamais une main sur la jeune femme, jamais il n'aurait osé, du moins Italike ressentant qu'il devenait de plus en plus agressif elle fut assez forte pour se rendre compte de ce qu'ils devenaient. Mike ne broncha pas, au contraire; au final leur relation n'était pas plus importante que toutes les drogues du monde.
Ainsi, un mois plus tard il s'en alla. Et ce fut un soulagement pour tout le groupe, même pour Ricky qui ne le supportait plus.
Une fois ses études finies Italike reçut une annonce pour aller d'urgence travailler au Ministère de la Magie Bulgare et ce jour-là elle réalisa que tous ces souvenirs ne s'étaient pas effacés de son esprit... Au fond, Nicolas était toujours là. Et l'une de ses plus grandes peurs était de le revoir et de se sentir larguée. Bien qu'elle savait qu'elle l'aurait mérité.

*Tu as pensé à moi? Ou de moins à nous?... Tu as pensé à moi? À nous?... À nous?* Ce mot sonnait tellement bien lorsqu'il se référait à eux deux...
Biensûr qu'elle avait pensé à lui. Son coeur eût du mal à se remttre d'avoir été arraché à sa moitié. Elle avait toujours su, depuis le début, qu'il était l'unique et le seul qui pouvait la combler comme il l'avait fait.

Elle se sentit profondément coupable de l'avoir abandonné. Laissé tomber après tout ce qu'il lui avait donné, après tout cet amour... Cette passion.
La jeune femme se leva, ne le quittant pas du regard, un regard sombre mais qui était capable de l'éclairer lorsqu'elle se sentait perdue. Il avait toujours été là, près de son coeur. Et après deux ans elle fit ce qu'elle manqua de faire avant de partir, elle le serra contre elle en enfouissant son visage dans son cou; son odeur... Il lui avait tellement manqué.

- Nico, j'ai toujours pensé à toi. Vraiment.

C'étaient des mots sincers. Après un instant elle se décolla de lui et se sentit rougir... Cela faisait longtemps qu'elle ne rougissait pas.

- Je ne sais pas comment expliquer ce qui m'est passé par l'esprit en te laissant sans rien te dire... Mais à ce moment là j'avais eu soudainement besoin de voir ce que je pouvais accomplir dans ma vie en dehors de notre relation. Et Nico, je peux te dire que j'ai vécu deux années magnifiques, avec des amis incroyables. J'ai profité d'une nouvelle vie, de ma liberté... Mais... Tu m'as manqué. Pff... Et c'est peu dire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Nombre de messages : 1251


MessageSujet: Re: Le retour d'une Phoenix. [Nicolas A.]   Sam 28 Nov - 17:26

Il ne s'y attendait pas. Loin de là. Cette accolade était des plus déplacée, mais soit, l'être humain est comble de mystère. Certaine fois, un simple geste remplaçait un long dialogue qui n'aurait peut être pas eu au final l'effet espéré. Et puis, il faut dire que ce n'était pas déplaisant. De nombreux souvenirs refirent surface après ce contact. Son parfum, la chaleur de son corps ou encore la douceur de son geste le firent littéralement fondre. A ce moment ci, ces deux années d'absences semblaient ne jamais avoir existé même si au final, cette sensation ne serait que trop courte.

Après quelques secondes, qui parurent durer des heures, elle se détacha de lui doucement. Avec surprise, il se sentit rougir. Il faut dire que cette situation était des plus incongrue mais il se sentit moins idiot quand il vu que du rouge s'étalait sur les joues de l'ancienne phœnix. Puis fut venu le temps des explications. Des explications qu'il avait attendu depuis deux ans, des explications qu'il avait imaginé de toutes natures, des explications qui lui étaient inconnues...

Il écoutait sans ciller, ni même respirer. Il s'était attendu à entendre le pire, mais la justification de la jeune femme le fit plus sourire que souffrir. Il connaissait ce sentiment. Le besoin de se prouver qu'il est possible de tout reconstruire. D'échapper à tout liens, toutes restrictions. D'être quelqu'un d'autre. Quelqu'un de mieux. Sorciers ou moldus ont été un jour ou l'autre tenter de tout abandonner, de partir à l'aventure. Pouvait-il lui en vouloir de son choix ? Surement pas. Il lui semblait qu'elle avait été heureuse avec lui, mais elle avait surement ressentit le besoin de s'évader, de vivre sa vie comme une jeune adulte. Et il n'avait pas le droit de lui en vouloir. C'était plus que normal même si elle aurait pu lui expliquer son départ. Il aurait comprit. Mais encore une fois, il préféré laisser en suspent le problème, il n'était pas en mesure de la juger.

En réalité, il se sentait idiot. Idiot de ne pas avoir compris ce qui n'allait pas. Idiot de lui en avoir voulu. Mais ce qui est fait et fait, il ne pouvait pas revenir en arrière.

- Excuse moi.
Lui dit-il en souriant, gêné. Je ne sais même pas pourquoi je t'ai demandé de te justifier. Tu es une adulte... Une sorcière à part entière et je n'ai pas le droit de contester tes choix.

Il fit une pause. C'est difficile de mettre des mots sur ce que l'on ressent, surtout à une personne qui ne vous laisse pas indifférent. Mais il lui devait, lui aussi, des explications.

- Je comprends désormais. Continua-t-il. Je me suis voilé la face. J'ai torturé mon esprit à imaginer les causes de ton départ. Des causes plus graves ou moins nobles. Il était plus facile de te haïr que de te trouver des excuses. Ca m'a permit de supporter ton absence en somme. Et encore une fois... Je comprends. Et maintenant, je suis passé au dessus de tout cela.

Il venait de parler avec sincérité mais sa dernière phrase n'était pas tout à fait vrai. La simple pensée de l'ancienne phœnix faisait battre son cœur à la chamade. Mais il n'était pas encore prêt à laisser parler ses sentiments. Si ils reprenaient leur histoire, cela serait depuis le début et dans quelques temps...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

.



MessageSujet: Re: Le retour d'une Phoenix. [Nicolas A.]   

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
» Haïti: Le retour de Duvalier et la "nostalgie" de la dictature
» F. Nicolas Jean Claude DuvalierII est de retour...
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» retour de la droite dure en Suisse
Page 1 sur 1

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit