AccueilRechercherMembresGroupesFAQS'enregistrerConnexion

 

 [Pratique] L'épreuve du Basilic

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Nombre de messages : 13


MessageSujet: [Pratique] L'épreuve du Basilic   Mer 26 Oct - 13:36

Viktor se leva d'un bond de sa chaise. Il regarda le fin fond de sa classe et se rendit bien compte que l'heure arrivait. Le début de son premier cours était imminent, et il comptait bien ne jamais le faire oublier à ses élèves. C'était une sorte de défi. Années après années, il était indispensable que le premier jour reste dans les mémoires. Viktor ne savait pas que la plupart des sorciers débutants le prenait juste pour un malade, un dérangé, mais certains comprenaient la raison de ce premier cours et prenaient même plaisir à jouer le jeu jusqu'au bout.

Son parchemin à la main, il regardait au loin la grande malle en métal située derrière son bureau. Il s'aperçut très vite que l'aménagement de la pièce ne correspondait pas à ce qu'il attendait de ce cours, il décida donc, d'un geste rapide et d'un simple coup de baguette, que toutes les chaises devaient, le dossier collé au plafond, laisser place au sol. Viktor avait une petite idée pour le positionnement des tables. Il voulait faire comme un labyrinthe mais il craignait les pleurs et les cris de certains élèves trop sensibles. Il opta tout de même pour former un cercle, utilisant encore la magie pour allonger et ramollir les tables, afin de leur donner des contours plus arrondis. Le cercle était immense. Rasant les murs, les tables se rapprochaient du centre du cercle lorsqu'une présence magique arrivait, donc tous les élèves et professeurs profitaient de cet aménagement. Une des tables paraissait moins opaque que les autres : lorsque Viktor s'approcha près d'elle, il tapa deux coups de baguette sur le bois et avança comme si l'objet n'existait pas. En quelques pas, il se retrouva au milieu du cercle. Il était comme dans une arène. C'était exactement ce qu'il souhaitait. Ce cours serait inoubliable. Il en était certain. Il se retourna précipitamment vers la malle qu'il avait regardé quelques instants plus tôt. accio malle. Dans un bruit sourd, la malle métallique vint se poser sur la table devant Viktor. Tout était à présent parfait. Les élèves n'avaient plus qu'à entrer.

Deux coups de baguettes sur la table étrange, et il était sorti du cercle. Il aurait été si vide sans son travail, et son imagination serait perdue. Il s'approcha de la porte, l'ouvrit. Personne ne se trouvait devant, il avait encore une dizaine de minutes devant lui. Il avait toujours ce parchemin à la main. Il plaça la feuille sur le côté extérieur de la porte et, d'un coup de baguette, fixa le programme de ce cours. On pouvait y lire.

L'épreuve du Basilic


On aurait pu s'attendre à de plus amples explications, mais rien ne vint après ce titre gigantesque. Les élèves n'avaient qu'à affronter cette porte, et leur curiosité serait comblée. Les minutes passèrent, et quelques élèves arrivaient déjà. Leur visage inspirait le questionnement, certains semblaient apeurés par le titre de ce cours, et d'autres avaient les traits rassurés de petits arrogants que Viktor détestaient. Ils allaient bien voir ce que leur réservait leur professeur. Aucun ne sortirait avec le même air arrogant qu'il avait pu voir. Il s'en faisait le serment. Debout, les élèves examinaient le positionnement des tables et certains même remarquaient l'endroit où avaient été collées les chaises. L'interrogation était palpable à des kilomètres à la ronde, un sourire se dessina sur le visage du professeur Krudsen. Il profita d'un court moment de silence pour annoncer le début du cours.

« Bonjour à tous. Je me nomme Viktor Krudsen, professeur de défense contre les forces du mal. »

Il surprit son regard à examiner chaque élève se trouvant devant lui, repérant ainsi des anciens élèves qu'il avait déjà reçu les années précédentes.

« Je crois reconnaître certains d'entre vous, mais mon comportement sera toujours le même à votre égard, peu importe la couleur de votre sang et la qualité de ce dernier. »

Intérieurement, il ajouta qu'il saurait de toute manière la qualité du sang, au temps que passerait chaque élève dans son arène. Il reprit vite la parole.

« Je tiens à vous assurer que ce cours est exceptionnel et qu'il ne sert qu'à mesurer vos connaissances en matière de sortilèges, de réflexes et d'ingéniosité. Si vous souhaitez partir, je vous remercierez de le faire avant que le cours ne commence, car je refuserai toute sortie après que mes explications ne soient terminées. »

Il attendit quelques instants, mais aucun ne souhaitait passer la porte. Il sourit. Même si son visage semblait déformé par son rictus, ses traits restaient fins et n'attaquaient en rien la beauté de son visage. S'apercevant vite qu'aucun élève ne bougerait, il commença à faire les cent pas, et débita le peu de théorie qu'il apporterait à ce cours.

« Le Basilic, ou Roi des Serpents, est une créature maléfique très puissante. Ce gigantesque serpent est malheureusement extrêmement venimeux. Il peut atteindre jusqu'à quinze mètres de long, possède de grandes écailles vertes, des crochets aiguisés tels des sabres et des yeux d'un jaune foudroyant. Nourri, le Basilic est capable de vivre neuf siècles, soit neuf cent années grâce à toutes les différentes sortes de vertébrés, comprenant également les humains. La création d'un Basilic relève d'une incroyable magie noire, que je ne vous enseignerai pas, et est formellement interdit dans le monde des sorciers. »

Il marqua une courte pause, faisant assimiler à chaque élève le contenu de ses paroles.

« Ces informations ne sont, en soit, pas indispensables, puisque le basilic contre lequel vous allez vous battre n'est pas réel. Il ne peut être contrôlé que par un Fourchelang, voire par l'héritier de Serpentard lui-même comme il nous est apparu dans l'histoire au début des années 90. Je tiens à vous préciser que tenter le Fourchelang ne vous sera d'aucun secours puisque l'intérêt de ce cours est de le combattre, et non de faire ami-ami avec lui. Son regard est habituellement mortel, mais je tiens à garder mon poste, donc il sera pratiquement inoffensif pour vous. »

Il adorait laisser certaines phrases en suspension, voyant peu à peu les regards vides des élèves ennuyés par du blabla, se réveiller à la compréhension des paroles du professeur.

« Comme je souhaite un minimum vous montrer les dangers du Basilic, un voile apparaîtra devant vos yeux dès que vos regards se croiseront et restera ainsi durant quelques secondes. Dans la réalité, ces quelques secondes sont suffisantes à quelconque prédateur de vous avaler tout cru, donc faite bien attention à vous. »

Il marqua une courte pause afin de capter le regard de chaque élève.

« Un par un, et pour les plus courageux d'entre vous, vous allez donc vous avancer dans ce cercle, passant par cette table à ma droite. Il me suffira de tapoter deux coups de baguette pour vous y faire rentrer, mais je me tiendrais ici afin de vous laisser sortir lorsque la frayeur sera trop forte pour vous. Des questions ? C'est parti !»

Le professeur Krudsen se plaça tout près de l'espace qu'il avait crée spécialement pour ce cours, et attendit qu'un élève s'avance vers lui en signe de courage.

« J'oubliais... toutes sortes d'objets sont mis à votre disposition dans cette salle, n'hésitez pas à vous en servir comme arme... »

Que le spectacle commence, pensa-t-il, même si ce ne serait pas au goût de tous.

__________________________

La manière dont ce cours va se dérouler est donc très simple. Chaque élève inscrit va poster à la suite de ce message, en écrivant sa propre expérience face au Basilic. Sachant que le monstre est entièrement crée par le professeur, tous les sortilèges connus fonctionneront sur lui, même si dans la réalité, il reste pratiquement invincible à toute sorte de sortilèges des premières années d'études à Durmstrang. Vous serez notés par rapport au contenu de votre Rp, à l'usage de sortilèges, mais également à vos fautes. Puisque nous sommes dans une école, que vous n'êtes pas invincibles et que vous êtes surtout là pour apprendre, les fautes que vous décrirez dans vos Rp seront également une manière d'améliorer votre note. N'oubliez pas que vous n'êtes que des élèves. Quelques idées pour alimenter votre post ? Une liste de sorts est disponible ICI. Vous êtes en droit d'en inventer d'autres, surtout pour la quatrième idée de mésaventure (voir liste suivante).

Si vous n'avez pas d'idées pour les mésaventures que votre personnage peut vivre :
- un sort se retourne contre vous
- votre Basilic se transforme en petit serpent inoffensif mais, se faufilant partout, vous n'arrivait pu à suivre l'animal et vous êtes dans une position encore plus délicate pour lui lancer un sort
- avec le stress, vous n'appelez pas le bon objet durant votre sort d'attraction, vous vous retrouvez alors avec un objet totalement inutile mais décidez de faire avec
- apparition d'autres animaux (avec un sortilège dont vous ne connaissiez pas les conséquences)

A votre imagination !

_________________
        « N'éprouves-tu jamais, comme moi, le sentiment profond de ton utilité ? Non ? Ne penses-tu pas que la vie des gens de notre espèce ressemble déjà terriblement à la mort ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
» Cake aux tomates séchées, feta, basilic.
» Après l'effort, le réconfort ! (Épreuve d'immunité)
» Première épreuve : Le courage !
» EXAMEN DE POTIONS [THEORIE + PRATIQUE]
» Qui pratique le « néocolonialisme » en Afrique ?
Page 1 sur 1

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit