AccueilRechercherMembresGroupesFAQS'enregistrerConnexion

 

 On s'occupe comme on peut (PV Amaelis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Nombre de messages : 11


MessageSujet: On s'occupe comme on peut (PV Amaelis)   Jeu 28 Juil - 15:15

Ce n’était plus des recherches qu’il faisait, c’était de la varappe ! A l’exception prêt qu’il n’avait pas le matériel de sécurité allant avec. Accroché à l’immense échelle coulissait le long d’une des innombrables paroi de la bibliothèque, Seb jeta un coup d’œil en bas. Mauvaise idée, très mauvaise idée même. Le sol lui parût encore plus éloigné qu’il ne l’avait tout d’abord crû.

Sebastyen n’était généralement pas sujet au vertige, au contraire même, mais dans le cas présent, loin au dessus du sol sur une échelle à la sécurité plus que douteuse et branlant méchamment à chacun de ses mouvements, même lui en menait pas très large.

Tout ça parce qu’il s’ennuyait comme un rat mort et qu’il c’était foutu en tête de chercher des livres d’un auteur probablement connu que de lui-même histoire de passer le temps. La très charmante bibliothécaire aux allures de harpies furieuses et débordée l’avait très gentiment (tout est relatif n’est-ce pas) envoyé chercher dans les rayons du fond dans un marmonnant proche du grognement. Au début, Seb l’avait soupçonnée de ne pas aimer voir des adolescents, probablement trop bruyants pour elle-même lorsqu’ils ne font que respirer, traîner dans sa précieuse bibliothèque. Maintenant qu’il jouait les acrobates précaires sur son échelle, il comprenait qu’en réalité, c’était surtout par instinct de survie qu’elle l’avait laissée se démerder.

Prenant une profonde inspiration, Seb tendit le bras le plus loin possible sur sa droite pour tenter d’attraper le livre qui l’intéressait. C’est là que tout ce mit à foirer. Par mégarde, il fit tomber un livre en voulant sortir le sien. Dans un réflexe stupide, il avait tenté de le rattraper avant qu’il ne tombe, ce qui le déséquilibra. Il tenta alors de se rattraper à la première chose qu’il avait à porter de main, une des étagères, faisant dégringoler une bonne dizaine d’autres livres à sa suite.

La chute en elle-même lui paru interminable, même si elle n’avait pas dû durer plus d’une seconde en tout. Les yeux fortement serrés, il attendait l’impacte. Impacte qui ne se fit pas attendre d’ailleurs.

BAM ! Il atterrit lourdement sur le dos, ce qui lui coupa le souffle sur le coup. Et il n’eut pas le temps de se demander s’il était encore vivant ou pas, ou tout du moins entier, que les livres qu’ils avaient fait dégringoler à sa site lui tombèrent dessus, le bombardant littéralement. Il eu juste le temps de lever les bras pour se protéger le visage de l’attaque littéraire, le tout résonnant comme un tremblement de terre dans l’immense bibliothèque silencieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Nombre de messages : 65


MessageSujet: Re: On s'occupe comme on peut (PV Amaelis)   Jeu 28 Juil - 21:31

Les vacances étaient finalement arrivées, et Amaelis s'ennuyait ferme depuis une petite semaine. N'étant pas chez son père mais ayant pris un appartement dans la ville de Velingrad, elle décida que c'était l'occasion pour elle se faire autre chose et de s'occuper d'elle-même, mais surtout de ce qui l'intéressait. Et pour se faire, elle aurait besoin de documentation, ce qui signifiait qu'elle allait devoir se rendre à la bibliothèque. Oh, ce n'était pas un endroit qu'elle aimait fréquenter particulièrement. Les rares fois où elle y était allée, la bibliothécaire avait été particulièrement acariâtre.

Mais elle ne s'en préoccupa pas plus que ça et se prépara pour se rendre là-bas, baguette en poche et sac sur le dos avec de quoi noter dedans. Elle n'aimait pas particulièrement sortir les livres de leur bibliothèque. Tant qu'à faire, autant se procurer l'exemplaire désiré une fois sûre de son contenu. Et oui, les avantages de posséder une certaine fortune résidait dans beaucoup de choses de ce genre, mais là n'était pas la question.

Après avoir fait le chemin à pied, elle entra dans la bibliothèque et là, le silence des lieux s'abattit sur elle dans un frisson. C'était le genre de silence religieux, l'absence de bruit le plus total. Sauf peut-être celui du papier se froissant lorsque quelqu'un tournait une page s'entendait, et encore. C'était à peine si celui-ci osait se manifester timidement. L'odeur de la poussière fit légèrement se retrousser le nez de la jeune femme, bien que ce fut quelque chose qu'elle appréciait. Son regard se dirigea vers le comptoir derrière lequel la bibliothécaire se trouvait, son regard perçant par dessus le livre qu'elle lisait et ses lunettes pour fixer les personnes présentes. Un regard qui mettait mal à l'aise s'il vous fixait trop longtemps.

La blonde alla rapidement la voir pour demander un renseignement et une fois fait, elle se dirigea vers le fond de la bibliothèque, là où la vieille pie lui avait dit qu'elle trouverait ce qu'elle cherchait. Elle évita plusieurs personnes dans les rayons où se glisser à plus de deux était ardu, la lumière baissant à mesure qu'elle avançait à travers les livres. L'odeur du parchemin était maintenant tellement présent qu'Amaelis ne le remarquait plus, s'en étant totalement imprégné. Elle observa autour d'elle lorsqu'elle arriva là où la bibliothécaire lui avait dit de se rendre, et elle sortie sa baguette. Bien.


-Accio « Généalogie des Anciennes et Nobles Familles de Russie ».


Le livre quitta son étagère doucement, se délogeant des rangs serrés pour descendre doucement jusqu'à Amaelis qui saisit la couverture de vieux cuir noircit par le temps. Alors même qu'elle le prenait entre ses mains, un bruit assourdissant attira son attention de l'autre côté du rayon. Sursautant, elle se précipita vers le bruit et se rendit compte qu'elle avait bien raison puisqu'une pile de livre en train de remuer lui laissait penser que quelqu'un venait de faire tomber tous les livres sur lui. Il y avait vraiment des gens pas bien doués.

D'un simple sort, elle fit se ranger la plupart des livres pour finalement dégager la personne de sous la pile. Elle s'approcha et haussa un sourcil en reconnaissant Sebastyen.

-Alors Kersov, écrasé par le poids de la connaissance et de la culture ?

Ce fut tout ce qu'elle trouvait à dire face au jeune homme qu'elle n'aurait pas pensé trouver là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Nombre de messages : 11


MessageSujet: Re: On s'occupe comme on peut (PV Amaelis)   Ven 29 Juil - 10:48

Quand le dernier livre l’eu percuté, Sebastyen resta immobile sur le sol, les yeux clos, le temps de reprendre son souffle et ses esprits. Il avait l’impression d’être passé sous un troupeau de Sombrals furieux mais, à priori, il n’avait rien de cassé. Et surtout, le plus important, il était toujours vivant !

Sentant tout à coup les livres s’envoler, il émit un vague grognement de reconnaissance envers son sauveur, imaginant déjà qu’il s’agissait de la bibliothécaire prête à l’achever pour le foutoir qu’il avait foutu un moins d’une minute dès qu’elle aurait rangée ses précieux bouquins.

Mais ce ne fut pas la voix irritante et persiflante de la bibliothécaire qui se fit alors entendre. Et il n’y avait pas grand monde dans ses connaissances, surtout avec une voix jeune et féminine, qui l’appelait par son nom de famille.

Toutefois, Seb ne pu s’empêcher d’avoir un léger sourire en écoutant la remarque qu’on lui faisait. Il fallait avouer que c’était vraiment bien trouvé. N’ouvrant qu’un œil, il observa alors Amaelis tout en relevant lentement la tête. Ce qui lui donna aussitôt une petite grimace de douleur et, par réflexe, il passa une main à l’arrière de son crâne où il pu sentir pointer une bosse de bonne taille.

Les rétrospectives de Kerswosky ont bien faillit avoir raison de moi.

Il cité là le nom du premier livre qu’il avait fait tomber, celui qui lui avait coûté sa superbe chute. Il avait juste eu le temps d’en lire le titre avant le moment fatidique.

Salut Droski !

Une fois vraiment assuré d’être entier, si on oubliait la bosse à l’arrière de sa tête et le nombre incalculable de bleu qu’il était sûr d’avoir, Seb adressa un immense sourire limite fier de lui à Amaelys tout en se relevant temps bien que mal, ayant l’impression d’avoir prit 80 ans tout à coup.

Merci d’avoir rangé les bouquins, ça m’aurait prit des heures à tout remettre en place manuellement et puis, il est hors de question que je regrimpe sur cette foutue échelle ! Ils pourraient quand même penser un peu aux mineurs et nous faciliter la vie je trouve.

En effet, Seb ne devant fêter ses 17 ans que dans 1 an et 2 mois, il tenait presque le décompte exact, il n’avait pas le droit d’utiliser la magie en dehors de l’école. Enfin, cela ne l’arrêtait généralement pas quand il était chez lui, Seb s’étant spécialisé dans l’utilisation de la magie en douce, mais il s’était vu confisquer sa baguette par ses parents 2 jours plus tôt, ses derniers n’ayant pas vraiment apprécié de trouver une de leur petite-fille, une des nièces de Seb, avec les cheveux teint en rose. Surtout que jusqu’à présent, ils n’avaient pas encore réussit à lui redonner sa couleur de cheveux normale et que ses parents devaient passer la reprendre le lendemain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

.



MessageSujet: Re: On s'occupe comme on peut (PV Amaelis)   

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
» Galerie de Lauly ? On s'occupe comme on peut o/
» Dans un large fauteuil, près du foyer béni, comme on peut voyager, l'hiver, à l'infini ! [feat Sasha B.Cobb]
» Comment trouver les constellations ?
» On roule sa bosse comme on peut
» Aomine Daiki [100%]
Page 1 sur 1

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit