AccueilRechercherMembresGroupesFAQS'enregistrerConnexion

 

 Quand la lecture, devient discussion... [PV:A. Anouza]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Nombre de messages : 19


MessageSujet: Quand la lecture, devient discussion... [PV:A. Anouza]   Dim 13 Fév - 20:42

Depuis son arrivée en Bulgarie, Valentin, n'avait pas vraiment pris le temps et la peine de visiter les divers lieux et monuments que garde ce lieu. Pour ainsi dire, il n'était presque jamais sortit du ministère et de son domicile. Son trajet était toujours le même. Sa maison, le Ministère. Le Ministère, sa maison. Il avait donc peu d'ami, car ils étaient principalement membres du ministère. On était dimanche, un jour ensoleillé. Un jour parfait, me diriez-vous pour sortir... Eh bien, c'est ce que pensa également Valentin. Qui décida d'explorer la Bulgarie. Il demanda à ses amis, les divers lieux à obligatoirement visité. Et ils eurent la même réponse. La bibliothèque de Velingrad. Sûr le coup, le sorcier ce demanda ce que cette bibliothèque avait de particulier. Mais ses amis, lui dirent qu'ils n'avaient qu'à y aller pour avoir réponse à sa question. Il attendu l'après-midi pour s'y rendre... Une fois le soleil brillant, il pensa très fort à ce lieu, encore jamais visité. Et il transplana. Trois secondes plus tard, il était arrivé. Il ouvrit les yeux et observa les alentours.
*Qu'il est beau ce village...*, pensa-t-il.
Il vit quelques pas, tous en regardant les divers lieux que ce village avait. Mais, il ne savait toujours pas où se trouvait cette bibliothèque si spéciale... Il vit un passant, et se hâta de lui demander où se trouvait-elle. Sa seule réponse était visuelle. Il monta de son doigt, un énorme bâtiment. Ce bâtiment blanc, avec sa porte argentée, ne ressembler pas trop à une bibliothèque, dite "classique". Alors, il pensa que ce passant ne devait plus avoir toutes sa tête. Il se mit donc en quête d'une nouvelle personne. Et il là trouva. Lui posant la même question, il obtenu la même réponse.
*Mince... il avait donc réponse...*
Après deux mêmes réponses, Valentin décida d'entrer dans ce bâtiment. Il monta les quelques marches et observa un panneau de bois, sur lequel était graver: "Bibliothèque de Velingrad". Il commença à comprendre, pourquoi ses amis lui avait conseillé se lieu... Si c'est vraiment la bibliothèque, elle doit être gigantesque ! Il poussa la porte couverte d'argent et là... il fut choqué. Il comprit alors immédiatement ses amis ! C'était LA plus grande bibliothèque qu'il n'avait jamais vu ! Elle avait des kilomètres et des kilomètres d'étagères avec des grimoires plus gros les uns que les autres. Il en eu le souffle coupé. Il pénétra dans la bibliothèque, et commença à regarda les grimoires qu'offraient cette bibliothèque. Il prit un grimoire sur l'histoire de Velingrad. Ce village l'intéresser beaucoup. Il lut, une par une les pages du livre. Arrivé à la page 34, une personne le coupa dans sa lecture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anton Anouza
Administrateur
.
avatar

Nombre de messages : 218


MessageSujet: Re: Quand la lecture, devient discussion... [PV:A. Anouza]   Mar 15 Fév - 15:21

Enfin un dimanche ensoleillé ! Depuis le temps que la plupart des habitants le souhaitaient… Car il faut dire ce qui est, la Bulgarie est certes un pays agréable, mais au niveau climat, ce n’est pas le soleil méditerranéen, loin de là. Du coup l’apparition du soleil ne pouvait que plaire.
Anton regarda un dernier coup par la fenêtre de son bureau et referma la porte de celui-ci. Il passa rapidement par son appartement pour aller chercher une veste et redescendit ensuite tranquillement tous les escaliers du château pour se retrouver dans le hall, afin de sortir de l’enceinte de l’institut en passant par le parc. Ce dernier, comme le bâtiment, étaient tous les deux presque vide. Les élèves en général travaillaient ou profitaient du dimanche pour dormir un peu plus longtemps.
Arrivé derrière le portail, il transplana.

Se retrouvant en plein milieu de la rue commercial de Velingrad, le directeur adjoint se dirigea directement vers Le Treize Etoile, restaurant le plus connu de la ville sorcière. Il se posa là et commanda la spécialité du chef, qui n’était autre que Mme Nesrovh. Cela faisait longtemps que l’occlumens voulait revenir ici et il fut convenu la veille au soir de s’y rendre. D’ailleurs son frère devait l’accompagner mais celui-ci eut un contre temps de dernière minute. Ne voulant rater son dimanche dans une des villes de son enfance, l’ancien phœnix s’y rendit tout de même, bien que seul.
Ce village était magnifique et pouvait être classé dans le patrimoine culturel mondial sorcier. Anton n’y avait pas remis les pieds depuis plusieurs années.

Ayant terminé son repas, le professeur de Métamorphose décida de faire une petite promenade dans les rues et passa par plusieurs magasins où il acheta divers objets qu’on ne pouvait trouver ailleurs. La suite de son parcours fut toute tracée : direction la bibliothèque, passage obligé. C’était la plus grande qu’Anton n’avait jamais vu, la plus riche en livres, et malgré tous ces voyages il n’en avait jamais trouvé une pareille. Il traça donc tout droit vers la grande porte argentée.
Lorsque le bulgare ouvrit cette dernière, un vent de nostalgie lui souffla dessus. Toutes ces heures à lire ici, des livres et encore des livres étaient passés dans ses mains. Directement il fila en direction de son rayon préféré, celui sur la métamorphose, mais en chemin, passant devant un homme plongé dans une lecture, il rencontra une de ses élèves en pleine dispute avec la bibliothécaire. Surpris, Anton s’avança et compris rapidement que l’étudiante ne voulait pas entendre les reproches que lui faisait l’adulte. Les voix des deux femmes s’élevant de plus en plus, perturbant les autres lecteurs, le professeur prit alors la parole pour calmer le jeu.

« Mlle Shiht s’il vous plait, vous dérangez les autres !»

La jeune femme lui jeta alors un regard noir, énervée d’être prise en faute, et se dirigea vers la sortie. Le directeur adjoint échangea ensuite un clin d’œil avec la bibliothécaire et chacun des deux repartit à ses occupations. Cependant Anton se rendit compte que le jeune homme devant qui il était passé avait arrêté sa lecture. Soucieux de l’avoir dérangé, il s’approcha et lui adressa la parole d’une voix chaleureuse, un peu gêné.

« Excusez moi je ne voulais pas vous déranger… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Nombre de messages : 19


MessageSujet: Re: Quand la lecture, devient discussion... [PV:A. Anouza]   Dim 20 Fév - 20:58

Le sorcier stoppa sa lecture, lorsqu'une personne passa devant lui. Par réflexe, il regarda cette personne. Il avait déjà vu cette tête ! Mais il ne savait plus où ! Dans un journal ? Au Ministère ? Dans la rue ? Ceci était énervant pour le sorcier qui détester ne pas avoir de réponse à ses questions ! Il but une petite gorgée de la tasse de thé qu'il avait pris auparavant. Toujours en fixant l'homme qui était entrain de gronder une jeune fille. L'homme remarqua que Valentin le fixait, mais ce n'est pas pour cela qu'il détourna son regard. Au contraire. L'homme s'avança vers lui, gêné et dit:

« Excusez moi je ne voulais pas vous déranger… »

Valentin lui répondit, après avoir repris une petite gorgée de thé:

- Vous ne me déranger pas... Mais vous m'intriguez, il marqua une petite pose et repris. Vous ne m'êtes pas inconnu, je vous ai déjà vu quelque part, mais je ne sais plus où !

Il fit signe à l'inconnu de s'assoir, et lui sevra une tasse de thé dont la théière ce trouvait juste à côté. Puis, il se souvient de l'identité de la personne !

- Vous ne seriez pas le directeur-adjoint de Durmstrang ? Je crois que je vous es vu dans la presse.

Maintenant qu'il savait le poste de cette personne. Il lui restait trouver son nom... Il espéra que l'inconnu le lui donna. Avec toutes ses pensées, il en oublia la politesse ! Il se rattrapa donc.

- Excusez-moi, j'en oublie la politesse. Valentin Tunberg. Membre du Ministère de la Magie.

Il baissa légèrement les yeux terminant sa page en attendant la réponse de l'homme qui ce trouver devant lui. Il ferma le livre en notant dans un petit coin de sa tête la page où il s'était arrêter. But une légère gorgée de thé et observa l'homme. Attend des réponses à ses questions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anton Anouza
Administrateur
.
avatar

Nombre de messages : 218


MessageSujet: Re: Quand la lecture, devient discussion... [PV:A. Anouza]   Mar 22 Fév - 16:48

Aussitôt l’excuse du directeur adjoint faite, l’employé du ministère répondit.

« Vous ne me dérangez pas... Mais vous m’intriguez.

- Intriguer… ? »

Le jeune homme fronça les sourcils et s’étonna. En quoi pouvait-il intriguer quelqu’un ? Surtout une personne qu’il voyait pour la première fois… A sa connaissance il ne portait aucun vêtement déplacé ni ne se comportait bizarrement… A moins que sa remontrance envers l’élève était apparue déplacée. Mais cela ne s’arrêta pas là.

« Vous ne m'êtes pas inconnu, je vous ai déjà vu quelque part, mais je ne sais plus où ! »

Alors ça c’était la meilleure… Maintenant l’inconnu le connaissait ! A vrai dire l’homme en face d’Anton l’inquiétait un peu. Qui était-il exactement ? Celui-ci l’invita à s’asseoir à ses côtés et l’ancien phœnix accepta alors, par politesse. Il lui servit même une tasse de thé et l’ainé des Anouza se demanda s’il n’était pas un espion en quête d’informations ou un simple dragueur. Ridicule, son imagination devenait vraiment du grand n’importe quoi.
Anton se reprit, chassa ces absurdités de son esprit et laissa glisser un sourire à son interlocuteur pendant que ce dernier se souvenait d’où il le connaissait.

« Vous ne seriez pas le directeur-adjoint de Durmstrang ? Je crois que je vous ais vu dans la presse.

Une nouvelle fois surpris, l’occlumens répondit en fronçant à nouveau les sourcils.

- Dans la presse vous êtes sur ? Je n’ai pourtant donné aucune interview depuis mon arrivée… »

Alors ainsi la Gazette du Sorcier se permettait de publier des articles à son sujet, cela expliquait surement la raison de sa présence dans la presse. Anton nota dans un coin de sa tête à leur envoyer une lettre prochainement pour des explications. Et il s’y abonnerait aussi par la même occasion. Il n’avait jamais beaucoup apprécié ce journal mais il était tout de même d’une assez grande utilité pour être au courant de l’actualité.

« Excusez-moi, j'en oublie la politesse. Valentin Tunberg. Membre du Ministère de la Magie. »

Le jeune homme fut coupé dans ses pensées par la présentation de son interlocuteur. Il est vrai qu’avec tout ceci ils avaient oublié de se présenter l’un à l’autre. C’était donc Valentin Tunberg et il travaillait au Ministère. Il devait probablement être issu d’un milieu bourgeois par sa tenue impeccablement soignée et sa façon de boire le thé. C’était quelqu’un de charmant aussi et Anton se demanda alors quelle pouvait être sa fonction dans le ministère bulgare. D’ailleurs le presque trentenaire se présenta à son tour avec une voix chaleureuse et un grand sourire sur le visage.

« Enchanté Mr Tunberg. Anton Anouza, j’enseigne la métamorphose à Durmstrang et comme vous le saviez, j’occupe le poste de directeur adjoint.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

.



MessageSujet: Re: Quand la lecture, devient discussion... [PV:A. Anouza]   

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
» Quand le cauchemar devient réalité [Solo]
» Lorsque l’ennuie devient trop pesant… [PV Mimi]
» Quand le granite devient diamant... [Jennyssie & Kaelya]
» QUAND UN FACHE DEVIENT UN FACHISTE LUI?EUX??KAKAKOK OU MARETELLY ?
» Quand le rève devient réalité...
Page 1 sur 1

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit